Michaël PORTER et les 5 forces...

9-Oct-2016

Le diagnostic stratégique de sa propre entreprise reste un exercice souvent négligé par les dirigeants de PME : concentrés sur l’opérationnel, ils ne parviennent pas à trouver le temps d’une prise de recul pourtant nécessaire, afin de bien définir le cap que doit suivre l’entreprise à moyen terme.

 

 

 

Nous recommandons aux dirigeants de PME d’analyser son entreprise avec plusieurs outils de diagnostic stratégique, cette multiplicité permettant d’obtenir une vision croisée. La convergence des résultats au travers de ces divers outils induira une meilleure pertinence de l’analyse.

 

Un de ces outils est le modèle des 5 forces concurrentiels de Michaël PORTER, professeur de stratégie à la HARVARD BUSINESS SCHOOL Harvard. Certes déjà ancien (publication en 1979), cet outil reste d’actualité par son caractère pragmatique et forcément simplificateur d’une réalité complexe. Doctorante en management stratégique dans les années 90, j’étais bien loin d’imaginer que je recommanderai son utilisation en 2016…

 

Michaël PORTER propose une modélisation de l’environnement concurrentiel à partir de cinq facteurs :

 

 


-    L’intensité de la rivalité entre les concurrents ;
La rivalité entre concurrents existants correspond à toutes les manœuvres qui influencent le profit des acteurs de l’industrie tel que les baisses de prix, lancement de produit ou publicité intensive (dépend du nombre de concurrents, du taux de croissance du secteur, de la présence de barrières à la sortie, de coûts fixes élevés).

 

-    Le pouvoir de négociation des clients ;
Le pouvoir de négociation des clients représente leur capacité à négocier le prix, le niveau de qualité, les services associés, (concentration client, produits standardisés, intégration possible vers l’amont…).

 

-    Le pouvoir de négociation des fournisseurs ;
Le pouvoir de négociation des fournisseurs correspond à leur capacité à influencer en termes de prix et de qualité (pouvoir important si les coûts de changement de fournisseur sont élevés ou prohibitifs, s’il n’existe pas de produit de substitution, si le fournisseur bénéficie d’une situation à forte concentration).

 

-    La menace d'entrants potentiels sur le marché ;
La menace de nouveaux entrants potentiels est déterminée par la taille des barrières à l’entrée dans l’industrie (économies d’échelle, différentiation des produits, besoins de capitaux, accès aux canaux de distribution, effet d’expérience, technologies exclusives, emplacements favorables…).

 

-    La menace des produits de substitution.
La menace des produits de substitution est liée au fait qu’un besoin consommateur peut être satisfait par plusieurs solutions. La menace que représente cette force est d’autant plus grande que les coûts de transfert supportés par les clients sont faibles, et le rapport prix /performance est similaire.

 

Ce modèle a été complété par des chercheurs européens par une sixième force, celle représentée par les contraintes réglementaires édictées par les Pouvoirs Publics.

 

LYON FINANCE accompagne les dirigeants dans le diagnostic stratégique de leur entreprise, préalable essentiel à la définition de la stratégie, elle-même pilier du processus budgétaire.

Contactez-nous pour plus d’informations.

 

 


 

Please reload

BFR STORY #1

28-Feb-2018

1/3
Please reload

February 28, 2018

September 22, 2017

March 10, 2017

Please reload

Please reload