COFIM INDUSTRIES

15-Jul-2016

COFIM INDUSTRIES, présent à VOIRON dans l'ISERE, travaille en collaboration avec LYON FINANCE depuis 2013. Rencontre avec Franck VICENTE, son gérant.

 

 

Les machines fabriquées par COFIM INDUSTRIE permettent de préparer à la soudure tous les types de tubes transportant des fluides ou des gaz. Facilement transportables, elles ont l’avantage de viser tous les secteurs industriels.

 

Entièrement conçues par le bureau d’études intégré à la société, elles sont ensuite vendues par un réseau de distributeurs en Chine, Corée du Sud, Indonésie, Inde, États-Unis, Allemagne, Espagne, Italie, Colombie et Turquie.

 

L’entreprise est également présente en Grande-Bretagne, avec une filiale à Newcastle, aux Etats-Unis, avec COFIM USA, et en Pologne où elle dispose d’un agent exclusif pour couvrir l’Est de l’Europe, nœud stratégique dans les énergies, notamment le gaz.

 

Franck VICENTE, dirigeant de COFIM INDUSTRIE, a repris la société en 2009. Avec une part à l’export de 60 %, elle est depuis en plein essor.

 

 

 

 

 

Données Clés

 

CA : 2.5 millions d'euros (2014)

Lieu : Voiron (Isère)

Effectif : 11 personnes

Site : www.cofim.fr

 

 

 

Interview de Franck VICENTE

 

Franck VICENTE, pourquoi avoir fait appel aux conseils de LYON FINANCE ?

 

 

Dans un contexte de forte croissance du chiffre d’affaires, COFIM INDUSTRIE s’est trouvé dans une situation de trésorerie sous tension, et nous n’en comprenions pas vraiment l’origine.

 

Nous avons donc participé au programme PLAN FINANCE PME proposé par la CGPME, et avons alors mis en place des tableaux de bord et indicateurs, nous permettant de lier le contrôle budgétaire de nos SIG avec la CAF, et d’analyser ainsi nos flux de trésorerie.

 

C’est à cette occasion que nous avons travaillé avec Laurence LAURE, du cabinet conseil LYON FINANCE, et avons souhaité poursuivre notre collaboration au-delà du plan de formation initial.

 

Que vous apporte concrètement votre partenariat avec LYON FINANCE ?

 

Tous les mois, nous avons fixé une ½ journée de collaboration, où nous analysons ensemble le résultat et la CAF du mois précédent, par rapport à l’année dernière et à nos prévisions.

 

Nous avons peu à peu enrichi nos tableaux de bord avec un point mensuel sur les variations de BFR, la mesure de notre DSO, et l’optimisation de nos stocks. Ces tableaux pragmatiques et utiles me permettent d’anticiper en connaissance de cause et de mener des actions correctives.

 

Nous progressons pas à pas, car la mise en place d’un système de pilotage optimal d’une entreprise génère parfois des changements organisationnels et impacte de manière positive les processus, donc nos salariés.

La conduite du changement doit donc se faire progressivement, mais elle doit se faire !

 

 

 

Please reload

BFR STORY #1

28-Feb-2018

1/3
Please reload

February 28, 2018

September 22, 2017

March 10, 2017

Please reload

Please reload